Maintenir une voiture en bon état, qu’elle soit neuve ou d’occasion, nécessite une attention particulière pour assurer qu’elle ne représente aucun danger sur la route. Obligatoire en France depuis 1992, le contrôle technique consiste non seulement à améliorer le parc automobile, mais également de vérifier si l’automobile respecte les normes de sécurité et l’environnement. Comment ça se déroule exactement ?

Préparation de la voiture avant contrôle
Vous possédez un véhicule utilitaire ou particulier ? Sachez que quelques vérifications essentielles pourraient vous être utiles, afin d’éviter que votre voiture sois soumise à une contre-visite. Avant qu’elle se fasse inspecter par les autorités compétentes, une petite préparation mérite d’être respectée. La vérification commence par l’éclairage et la signalisation. Assurez-vous que toutes les lumières fonctionnent bien, ainsi que les phares et les feux de freinage. Si un des témoins ou feux d’avertissement ne marchent pas, vérifiez avec un mécanicien pour déterminer la cause. Les pneus et les freins sont aussi des points sensibles d’une voiture. Vérifiez la pression et trouvez si l’un d’eux est en état d’usure. Vous devez également penser à faire une vidange et une petite mise au point du moteur pour s’assurer qu’il soit encore en bon état et fonctionne bien.

Le déroulement du contrôle
Si vous désirez faire inspecter votre voiture, vous n’auriez pas besoin d’attendre le dernier moment pour une visite technique périodique. Un contrôle technique peut se faire à tout moment et volontairement. Sur le territoire français, cela s’effectue dans un centre agrée indépendant ou dans un centre portant l’un des grands enseignes, tels que Centre Auto Sécurité, Sécuritest ou autres. Il dure normalement entre 30 à 45 minutes. Pendant ce temps, votre véhicule sera soumis à 124 points regroupés en 10 catégories. Cela comprend l’identification et le freinage, la visibilité et les équipements, la carrosserie et la structure, la direction, l’éclairage et la signalisation, la liaison au sol et la pollution et enfin les organes mécaniques.